Visites guidées de Berlin et de ses lieux historiques avec WalkBerlin

Visite guidée : le Berlin de Hitler

Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe - Berlin

Dans la visite guidée le « Le Berlin de Hitler », vous découvrirez le Berlin de 1933 à 1945 : Siège du régime nazi et lieu de la résistance allemande. Capitale du « Troisième Reich », Berlin a été profondément marquée dans son architecture et dans son histoire. Aujourd’hui, Berlin porte encore les traces de cette époque. Certains bâtiments ont été réutilisés dans l’immédiat après-guerre par les autorités de la RDA et de la RFA, puis par le gouvernement de l’Allemagne réunifiée. Suivez-moi sur les traces de l’ancienne « Germania », sur les lieux de l’appareil nazi, de la résistance allemande et dans le Berlin d’aujourd’hui qui rend hommage aux victimes du national-socialisme.


Highlights

  • Visite guidée hebdomadaire
  • Ticket gratuit pour les moins de 12 ans
  • Petits groupes
  • Berlin, 1933-1945 : entre terreur et résistance
  • Ancien ministère de l’Air de Hermann Göring
  • Ancien site du « Bunker du Führer »
  • Mémorial de l’Holocauste
  • Et bien plus encore

Informations sur le tour

  • Visite guidée en français
  • Visite panoramique
  • Le dimanche à 14 heures
  • Durée : 3 heures
  • Rendez-vous devant la station de métro « Bundestag » en face du Bundestag
  • Adultes : 14,00 €
  • Tarif réduit : 12,00 €

Vous pouvez aussi profiter de ce tour le jour et l’heure de votre choix en visite guidée privée. Pour cela, contactez-nous.

Achat des tickets et réservation en ligne
Réservation en ligne ou par téléphone au +49 176 55 43 67 04 au plus tard le samedi 18 heures.

Merci de réserver pour participer à la visite guidée. Nombre minimum de participants : 5 adultes. Réservez en toute sécurité sur le site de notre partenaire Eventbrite.

Tickets et réservation


Le Berlin de Hitler – Berlin sous le « Troisième Reich »

Dès leur arrivée au pouvoir en 1933, Adolf Hitler et les nazis ont transformé l’Allemagne en une dictature national-socialiste et raciste. Capitale de l’empire et siège du pouvoir, Berlin fut marquée par la « vague brune », dans son histoire et dans son architecture. Aujourd’hui, le paysage urbain en porte encore les traces. Berlin est aussi aujourd’hui un des hauts lieux de la commémoration aux victimes. Dans cette visite guidée « Le Berlin de Hitler », nous partons sur les traces de l’ancienne « Germania », des principaux bâtiments de l’appareil national-socialiste, mais aussi des monuments érigés en souvenir des résistants et des victimes du régime.

Berlin, métropole culturelle devenue fleuron du NSDAP

Dans les années 20, Berlin était un foyer multiculturel, la capitale éclectique de la jeune république allemande. Dès 1933, le régime nazi s’en prend à toutes ces cultures et au régime démocratique. Berlin la rouge, doit devenir une vitrine du régime. En l’espace de quelques mois, les institutions démocratiques, les partis et les médias non conformes à l’idéologie nazie sont écartés, puis interdits. Nous commençons la visite devant le Reichstag, là où la République de Weimar a été déclarée, puis usurpée par Adolf Hitler 15 ans plus tard : « Le Berlin de Hitler » était né. Suite à l’incendie du parlement en février 1933, l’état policier se met en place : les premiers opposants au régime sont arrêtés, torturés, jetés dans les « camps de concentration sauvages ». SS et Gestapo, installent leur bureau dans la Prinz-Albrecht-Straße, non loin des principaux ministères de la Wilhelmstraße, aujourd’hui centre de documentation Topographie de la Terreur.

Première mesure anti-juive, le boycott des magasins juifs le 1er avril 1933 est un « succès en demi-teinte » pour les nazis. D’autres mesures suivront, plus radicales. En 1933, 160.000 Juifs allemands vivent à Berlin. En mai, ce sont les livres d’auteurs d’origine juive comme Sigmund Freud ou Heinrich Heine, mais aussi pacifistes et marxistes que des étudiants brûlent sur la place de l’Opéra à Berlin. En 1941, l’état nazi déclare la déportation systématique des Juifs. Reinhard Heydrich, chef du ReichsSicherheitsHauptAmt, surnommé « le boucher de Prague », dirige les opérations depuis la Prinz-Albrecht-Straße.

La guerre, les crimes et le devoir de mémoire

Berlin, siège du régime. La plupart des ministères nazis étaient installés dans la Wilhelmstraße, où se trouvaient déjà les ministères de l’empire et de la République. Pour les nouveaux ministères, de nouveaux bâtiments ont été construits. Les bâtiments de quelques-uns de ces ministères existent encore, reconvertis en 1949 puis en 1990. C’est le cas de l’ancien Ministère de l’Air, dirigé par Hermann Göring, ou du Ministère de la propagande de Joseph Goebbels. D’autres ont disparu comme le « Bunker du Führer » ou la prison de la Gestapo.

En souvenir des victimes et des résistants, plusieurs monuments et mémoriaux ont été inaugurés à Berlin depuis la réunification. Nous finissons la visite par le plus prenant d’entre eux : le Mémorial des Juifs assassinés d’Europe.


Dates des visites et tickets

Pour consulter les dates des visites guidées sur « le Berlin de Hitler » et réserver un ticket, merci de cliquer sur le bouton Tickets et réservation. Vous serez redirigé vers notre partenaire Eventbrite.


Partager