Visites guidées de Berlin et de ses lieux historiques avec WalkBerlin

Que reste-t-il de la RDA ?

25 ans après la chute du mur, la question se pose. Depuis la réunification, Berlin est à nouveau capitale et boome. Que de superlatifs dans les années 1990 : le plus grand chantier interurbain en Europe, l’expression de l’architecture la plus moderne, haut-lieu de commémoration des victimes du national-socialisme, Berlin a fait peau neuve. A première vue, on serait tenté d’ajouter : et table-rase de la division, du moins dans son paysage urbain. Que reste-t-il en effet des bâtiments et sites historiques de Berlin-Est ? Parce que cette question m’ait régulièrement posée lors des visites, voici quelques éléments de réponses.

Berliner Mauer Bernauer Strasse

Le mur de Berlin

Le mur, incontestablement ! Ce symbole de la division de l’Allemagne devait pourtant rapidement disparaître. Des 156 km qui séparaient Berlin-Ouest de la RDA, il ne reste plus grand’ chose. Chacun voulait avoir son morceau du mur après ce soir du 9 novembre 1989 ! Les « Mauerspechte » ont ainsi commencé à découper des morceaux du mur en souvenir. Puis, ce fut au tour des soldats de démonter mur, grillages et postes-frontières qui formaient le no man’s land, en 1990.

Aujourd’hui, de nombreux morceaux sont éparpillés dans tout Berlin, exposés par leur nouveau propriétaire (hôtels, musées…) Seuls quelques segments du mur se trouvent encore sur le tracé original :

Le mémorial du mur de Berlin s’étend le long de la Bernauer Straße, où le mur séparait les arrondissements de Wedding et de Mitte. Un segement du mur, classé monument historique, est prolongé par une installation de tiges d’acier Corten sur 1,4 km. A découvrir sur le site historique du mémorial du mur : la gare de Nordbahnhof, les restes des éléments du no man’s land, une exposition en plein-air, la « fenêtre du souvenir » avec les portraits des victimes, la chapelle de la réconcialiation, reconstruite et inaugurée en 2000, le tracé des tunnels et des plaques rappelant les autres évasions.

Depuis la plate-forme en haut du centre de documentation, on surplombe le site et le monument de Kohlhoff&Kohlhoff au milieu : deux murs d’acier enfermant un segment original de l’espace frontière de 70 mètres de long avec un mirador. Le centre de documentation est actuellement fermé au public car une nouvelle exposition est en préparation pour les 25 ans de la chute du mur.

Un segment du mur de 200 mètres dans l’actuelle Niederkirchnerstraße séparait les arrondissements de Mitte et de Kreuzberg et délimite le site de la Topographie de la Terreur au Nord. Ce morceau du mur a aussi été classé monument historique à la demande du centre de documentation.

Sans aucun doute le segment du mur de Berlin le plus connu : la East Side Gallery. C’est en 1990 que le projet artistique prit forme. 118 artistes, 21 pays, 106 dessins sur 1316 mètres entre Friedrichshain et Kreuzberg, depuis longtemps entrés dans l’histoire. Aujourd’hui, la East Side Gallery est menacée par un projet immobilier alors qu’elle aussi est classée monument historique.

Partager
1 2 3

Leave a Comment