Visites guidées de Berlin et de ses lieux historiques avec WalkBerlin

Une « East West Side Story » berlinoise

C’est une histoire d’amour de part et d’autre du Mur de Berlin. Une histoire personnelle, dans l’histoire de l’Allemagne de la Guerre froide, que la comédie musicale d’Udo Lindenberg « Hinterm Horizont » raconte avec beaucoup d’émotion et d’humour. Une histoire d’amour impossible confrontée à des problèmes plus grands que le jeune couple.

Hinterm Horizont comédie musicale à Berlin

Une histoire d’amour au-delà des barbelés et du mur

Aujourd’hui, Jessy, la Berlinoise, vit dans ce qui fut l’Allemagne de l’Est, elle est mariée et a un fils. Son quotidien ? La relation avec son fils qui se rebelle et le travail qui incombe à une femme au foyer. Une vie tranquille somme toute, jusqu’au jour où une journaliste, Mareike, débarque dans sa vie. Elle lui présente une photo sur laquelle Jessy, plus jeune, en uniforme des FDJ, serre dans ses bras le chanteur ouest-allemand Udo Lindenberg, connu pour ses textes rebelles.

Petit retour en arrière. L’Allemagne en 1983. Depuis 1949, l’Allemagne est divisée : deux états allemands co-existent : la République fédérale allemande et la République démocratique allemande, séparés par le « rideau de fer » et un mur à Berlin. Udo Lindenberg est alors le premier artiste ouest-allemand autorisé à venir en RDA pour s’y produire. Un concert très attendu par la jeune génération est-berlinoise. Les chansons du rockeur, aux textes profonds et politiques, expriment en effet un point de vue clair sur la situation politique de l’époque. Le ministère de la sécurité et de l’état – la StaSi – s’intéresse aussi, à sa manière, à cet artiste rebelle et populaire. En lançant un musicien proche du régime, elle espère mettre fin au succès d’Udo Lindenberg à Berlin-Est.

Le concert dans le Palais de la République a d’autres conséquences. Udo tombe amoureux de la jeune Jessy. Pourtant, dans le contexte de la Guerre froide, une telle histoire d’amour peut difficilement bien se passer. La situation se complique lorsque le frère de Jessy, Elmar, essaie de faire passer une lettre d’amour à l’artiste. Elmar est alors arrêté par la StaSi. Jessy doit alors servir d’appât et espionner Udo pour le compte de la StaSi. Les retrouvailles du couple à Moscou sont de courte durée… Quelques mois plus tard, Jessy, enceinte, réintègre sa vie précédente, loin des projecteurs, à Berlin-Est.

Jessy et Udo Lindenberg ne se reverront qu’après la chute du Mur de Berlin. Une rencontre sans happy end. D’anciens fonctionnaires de la StaSi contactent le chanteur pour lui remettre son dossier, c’est-à-dire les différents rapports écris sur le chanteur par la police secrète est-allemande. Ils lui révèlent également les activités de Jessy. Udo ne peut, ni ne veut pardonner. C’est finalement Mareike, la journaliste, qui fait toute la clarté sur cette affaire.

Plus qu’une comédie musicale

Udo Lindenberg est une icône du rock allemand. L’homme au cigare et au chapeau a été très tôt connu et apprécié pour sa voix inimitable et son style peu conventionnel. Sa comédie musicale est présentée au Stage Theater, Potsdamer Platz à Berlin, depuis 2011. Udo Lindenberg parle d’une « East West Side Story » pour décrire cette œuvre en partie autobiographique, montée par le réalisateur Ulrich Waller et coécrite par l’auteur Thomas Brussig. Une histoire germano-allemande présentée avec émotion et humour.

Partager

Leave a Comment