Visites guidées de Berlin et de ses lieux historiques avec WalkBerlin

Le Palais des larmes

Aujourd’hui musée à l’entrée de la gare de Friedrichstraße, jusqu’en 1990, un terminal à la sortie de Berlin-Est, passage obligatoire pour rentrer à Berlin-Ouest, au coeur de Berlin. C’est ici que familles et amis se disaient adieu avant de rentrer chacun chez soi, de part et d’autre du mur de Berlin. C’est l’histoire de ces séparations que présente le musée.

Le « palais des larmes », à l’entrée de Friedrichstraße, Berlin

Une frontière infranchissable pour les uns, des contrôles exacerbés pour les autres. Le terminal est certainement un des espaces historiques qui permettent le mieux de se rendre compte de ce que le mur de Berlin a signifié pour des milliers de personnes. Des familles séparées ne pouvant se rendre visite que sur autorisation du régime est-allemand et au grè de l’évolution des relations germano-allemandes. Des employés autorisés à travailler de l’autre-côté, mais surveillés et contrôlés. Des diplomates mobiles garant du statu quo des relations entre les Alliés.

Depuis 2011, la fondation Maison de l’Histoire de la République fédérale d’Allemagne présente l’exposition : « Expériences à la frontière » sur le quotidien des Allemands au pied du mur. Comme dans une gare, on évolue dans le musée entre guichets et compartiments, recyclés pour l’exposition.  L’approche est biographique. Témoignages et objets personnels en disent plus long sur cette séparation douloureuse et ces contrôles que les chiffres. Ces valises rappellent les voyages autorisés, mais aussi les évasions. L’entrée du musée est gratuite. 

1949, 1952, 1953, 1961 sont les dates clé de cette frontière entre la RDA et la RFA. Une frontière politique avec la fondation des deux états allemands en 1949, économique comme le montre la révolte du 17 juin 1953 et physique dès 1952 mais surtout 1961 avec la construction du mur de Berlin. Et pourtant, l’histoire de cette frontière, c’est bel et bien l’histoire de personnes qui vont tout faire pour la dépasser. Ce sera chose faite en 1989.  

Internet : Tränenpalast
Adresse : Reichstagufer 17, 10117 Berlin
Horaires d’ouverture : Du mardi auvendredi de 9h à 19h, samedi, dimanche, jours fériés de 10h à 18h.
Entrée : gratuite.
Transports en commun : U-Bahn U6, arrêt : Friedrichstraße. S-Bahn S1, S2, S25, arrêt : Friedrichstraße ; Tram M1, 12, arrêt : Friedrichstraße

Partager

Leave a Comment