Visites guidées de Berlin et de ses lieux historiques avec WalkBerlin

Musée de la RDA

Unique en son genre, le musée de la RDA a tout pour plaire et il plaît ! Ouvert en juillet 2006, il fait désormais parti des 10 musées de Berlin les plus visités. Un musée interactif, au cœur de Berlin et présentant le quotidien des habitants de la RDA. Ideal pour les enfants, leurs parents et pour ceux qui veulent une introduction à l’histoire de la RDA.

Musée de la RDA

Un musée interactif

Voir, toucher, écouter et participer, c’est le concept de l’exposition du musée de la RDA. Un concept original qui séduit les enfants et les plus grands. L’exposition propose un voyage dans le temps en RDA grâce à des installations. On fait l’expérience de l’Allemagne de l’Est au quotidien en visitant un appartement de cinq pièces avec tapisserie d’époque, une salle de Kindergarten avec sa caisse de jouets et ses petits porte-manteaux ou en montant dans une Trabant. De quoi séduire les petits car ils peuvent toucher à tout !

C’est d’ailleurs l’attraction du musée, la Trabant P 601 avec son simulateur ! Grâce à lui, les enfants peuvent faire semblant de la conduire. C’est la joie des petits et des plus grands et sans aucun doute l’objet de l’exposition le plus demandé. Si le musée est toujours bien fréquenté, c’est bien devant la Trabi que la queue est la plus longue.

La RDA au quotidien

Apprendre en touchant et en jouant avec cette question à laquelle l’exposition répond : comment vivait-on en RDA ? Cartes et chronologie présentent un résumé de l’histoire de la RDA de sa fondation à cette nuit du 9 novembre 1989, chute du mur de Berlin, qui mena à sa fin un an plus tard. Panneaux et tirroirs expliquent à l’aide de maquettes et d’objets bien choisis les moments forts de la vie divisés en thèmes : travail, école, consommation, médias, loisirs, vacances, sport, service militaire, etc. trente-cinq au total ! De quoi déconstruire certains clichés et en confirmer d’autres.

Dans l’appartement reconstitué, ce sont les questions qui relèvent de la sphère privée qui sont abordées. Dans un placard de la cuisine, un écran touch screen permet d’en savoir plus sur le rôle de la femme et la répartition des taches. Faits à l’appui, on aborde aussi les idées répandues et clichés comme le statut des femmes est-allemandes : étaient-elles plus émancipées qu’à l’Ouest ? Ou encore la sexualité et l’avortement.

Dans la chambre des enfants avec lits superposés, on découvre l’univers des plus petits. Les habits quotidiens et l’uniforme des jeunesses communistes qu’on peut « essayer » grâce à l’armoire interactive, le théâtre de marionnettes avec ses stars comme Sandmännchen, le marchand de sable est-allemand et son ami Pittiplatsch ou encore le foot, le sport national et son équipe proche de la Stasi, le BFL-Dynamo.

Le SED, la Stasi et le Mur

Parce qu’ils faisaient parti du quotidien des Allemands de l’Est. Le SED, parti-État à la tête de la RDA pendant les 40 ans de son existence, mais aussi son bras droit, la Stasi, le Ministère de la sécurité de l’Etat, pilier du régime. Dans l’expo, la salle d’interrogatoire et la cellule reconstituées rappellent les méthodes utilisées par la police politique et secrète du régime : une surveillance quasi-totale et des dossiers sur toute personne jugée opposée au régime, des interrogatoires sans fin, une cellule minimaliste où l’on était enfermé jusqu’aux aveux et un pouvoir supérieur à certains dirigeants du l’ancien régime communiste.

Internet : DDR Museum
Adresse : Karl-Liebknecht-Str. 1, 10178 Berlin.
Horaires d’ouverture : Du lundi au dimanche de 10h à 20h, samedi de 10h à 22h.
Entrée : 9,50€, en ligne à partir de 7,50€, réduit : 6€.
Langues : anglais et allemand. Visites guidées pour les groupes.
Transports en commun : En S-Bahn ou métro jusqu’à l’Alexanderplatz, bus 100, 200, 248, M48, TXL jusqu’à l’arrêt Spandauer Straße, tram M5, M4, M6 jusqu’à l’arrêt Spandauer Straße.

Partager

Leave a Comment